Injures, critiques et mépris ; pour arriver à quel but ? Que cache donc ce tapageur et non moins dédaigneux de l´intérêt pour le Congo Kinshasa et ses habitants ?

L´art bien belge de noyer son chien

« …Ce pelés, ce galeux d´où venait tout leur mal » La Fontaine : Les animaux malades de la peste.

Avant propos.

Lorsque j´ai reçu le texte en courrier, je n´en croyais pas mes yeux. Et au premier abord, il m´a autant révolté que révulsé ; je l´ai donc mis de côté en me disant : c´est le propre des temps actuels : n´importe quel manant belge peut mettre sa cravate du dimanche et venir en place publique injurier les congolais que les belges ont toujours considéré comme leur propriété, sinon leurs subalternes corvéable au possible. En quatre-vingt ans de colonisation, rien n´avait été épargné aux congolais par Léopold II : esclavage, pillage éhonté, « caoutchouc rouge », massacres en tous genres…Que pouvait-on donc attendre d´un belge concoctant visiblement les mêmes bassesses de caractère ?

Mais, après plusieurs heures de cogitation, je me suis dit qu´il ne sert à rien de laisser un tel vagabondage verbal sans réponse, parce qu´il risquait de prendre pied. Après tout, ce jugement, tout méprisant ou insultant qu´il soit, a été fait avec un but précis. Peut-être en y répondant on remettrait certaines choses à leur place. Voici le texte intégral que l´ai reçu. Appréciez. Mon commentaire suit, cela va de soit.

" Les Congolais ? "

Ce sont tous des fainéants, des incapables, des égoïstes, des vantards et des éternels mendiants. En Belgique et ailleurs en Europe Occidentale, ils sont toujours les premiers et les plus nombreux à s'inscrire aux services d'aide sociale ou au chômage. Certains y sont inscrits depuis leur arrivée: 5, 10 ou 15 ans.

Le régime politique a changé au Congo, mais ils sont encore là comme "réfugiés...politiques". Pendant que les autres travaillent, les congolais à l'étranger font des discours, ils chantent, ils dansent, ils boivent, ils se livrent à la débauche et enfantent partout des bâtards, ...Ils prient mais ne comprennent pas le sens profond des Ecritures. Ils se plaignent de l'exploitation étrangère mais ils sont les plus corrompus d'Afrique. Ce sont eux-mêmes qui encouragent l'exploitation abusive de leur pays. Qui est à blâmer: l'exploitant étranger cherchant le profit ou le corrompu congolais ? Rien ne marche au Congo. Rien de nouveau n'a été créé ou transformé là-bas depuis 1960.

Tout ce qui fonctionne encore au Congo, c'est ce que les belges y avaient construit. Aujourd'hui, il n'y a plus de routes décentes, plus de ravitaillement régulier en eau potable et en électricité (même dans la capitale Kinshasa), le niveau des écoles et universités est parmi les plus bas en Afrique, les hôpitaux sont presque des cimetières, les villes sont sales, les avions sont vétustes et dangereux, les aéroports ne sont pas entretenus, les salaires et les pensions ne sont pas payés, les budgets des ministères et les fonds de l'aide étrangère sont systématiquement détournés, les lois sont bafouées par les autorités elles-mêmes, la criminalité augmente avec l'impunité; la misère est visible partout...Le pays n'est pas gouverné. C'est catastrophique !

L'indépendance en 1960 était une mauvaise opération pour les congolais. Ils n'étaient pas préparés pour cela. La nouvelle colonisation, si elle a lieu, devra encore durer 100 ans ou plus car tout est à re-faire. Il faudra commencer par changer les mentalités. Le système actuel fait que les dirigeants congolais sont tous comme des débiles mentaux car ils ne peuvent pas réfléchir par eux-mêmes et, pour tout, ils ne comptent que sur la charité internationale, y compris pour vivre et développer leur pays. Raison pour laquelle ils sont prêts à se faire diriger par des étrangers (belges, américains, grecs ou autres). Ils doivent être dirigés par des étrangers car ils sont en effet incapables de se prendre en charge. La colonisation les avait infantilisé à l'extrême. Ils sont restés à ce stade de sous-développement psychologique avec les conséquences économiques, politiques et sociales que vous connaissez. L'ONU et l'Union Européenne doivent rester au Congo pour encore 20 au 30 ans pour bien faire les choses.

Pour être né au Congo et y avoir vécu pendant plus de deux décennies, je crois avoir le droit de dire tout haut ce que je pense sur ce pays et ses habitants. Mes parents y ont passé toute leur vie adulte. Ils ont contribué au progrès qu'a connu le Congo-Zaire durant la belle époque. C'est aussi mon pays et ça fait mal de le voir se désintégrer ainsi. "

A.V.B.

Commentaire réalisance

Commençons par le début, cela simplifie toujours les choses. Apparemment monsieur voudrait que les exilés congolais rentrent chez eux. Or il oublie que c´est la Belgique notamment qui était avant, après, et même aujourd´hui de la débauche politique, économique et sociale que connaît le Congo Kinshasa actuellement. Qui avait fait assassiner Patrice Lumumba et fomenté la sécession katangaise pour diviser et enterrer l´indépendance du Congo ? N´est-ce pas la Belgique conjointement avec les autres nations occidentales françaises, américaines, allemandes, italiennes…etc !

Le régime politique aurait changé au Congo ? Vous ne voulez pas parler du fantoche rwandais que Louis Michel a fait illégitimement élire à la tête d´institutions congolaises ? Ce faux Kabila est l´erreur la plus monstrueuse que les politiciens belges se soient permis au Congo. Mais cela fait partie d´une stratégie occidentale bien menée en Afrique et qui consiste à paver ce continent d´hommes de main afin que ces pays ne soient rien d´autres que des consommateurs dociles de l´industrie surproduisante occidentale. Vive la francafrique ! Et après cela, vous vous étonnez que rien ne marche ? Mais cher ami, il n´y a que le blanc qui gagne en Afrique ! Si les africains ne savent ni gagner leur vie, ni emprunter aux banques parce que celles-ci sont occidentales…pourquoi se donneraient-ils tant d´efforts ? La misère leur est, qu´ils se démerdent ou pas, assurée !

Ce pays n´est pas gouverné ? Oh, là là ; cher monsieur ; je croyais que le régime politique avait changé ! Faut savoir ce que vous dites, parce que vous accusez le régime actuel (et son parrain Louis Michel) d´honteux et scandaleux manquements ! Voyez-vous, là nous sommes tous d´accord : il ne suffit pas, pour gouverner ce pays, d´être issu des maquis tanzaniens, d´avoir été marchand d´œuf dur ou de lécher le c…du sénat belge pour avoir le talent de se prétendre à même de conduire au mieux les affaires d´un peuple ! Et voyez-vous, votre objectivité à ce propos me plait beaucoup ; faites-en part à Louis Michel en lui disant : « Ce petit fantôme docile à la Belgique et de ce fait traître aux congolais qu´il a installé au Congo était le pire des incapable qu´on aie jamais servi à un peuple. Même si on le méprise de la pire des façons. Ces congolais, contrairement à ce que vous insinuez, et même contrairement à la basse considération que leur témoigne Louis Michel et ses amis, ont très bien compris ce qui se passe : cette mystification du pouvoir africain était la crainte de perdre les sources de matières premières. Et de jour en jour, cette psychose occidentale devient de plus en plus délirante, depuis que la Chine faisait ses entrées remarquées sur les marchés commerciaux mondiaux. L´inde aussi arrivait à grand pas…cela va être bien dur pour les surproducteurs occidentaux. Et cela, surtout si, en 46 ans ils se évertués à assassiner leurs futurs clients africains en le contraignant à la misère et à la pauvreté ! Et maintenant, ce gras coup de gueule que vous faites n´impressionne personne, car nous savons très bien de quoi il s´agit : vous voulez, comme jadis pendant la colonisation, lier l´Afrique à votre sort, la transformer en continent esclave travaillant aveuglement pour vous ! Que disait votre roi bâtisseur Léopold II à l´endroit de ses propres sujets : « petits pays, petit esprit ! » ; et permettez-moi de vous dire qu´il avait raison, car il ne vous vient pas à l´idée que les africains ont eux aussi droit à un avenir libre et indépendant. Qu´ils ont des femmes et des enfants, et que ceux-ci ont droit à une réalisation qui ne soit pas dictée ou mise à mal comme c´est le cas en ce moment par l´occident pour assurer des débouchés assurés à son industrie en mal de clients. (Sinon comment s´explique le chômage et l´endettement public actuel des pays industrialisés ? La Belgique accuse actuellement 109 % d´endettement public !

Maintenant si vous parlez de fainéantise, vous êtes encore plus idiot que je ne le pensait parce qu´aucun belge, et vous en premier, n´accepterait de travailler pour rien. Il vous suffirait pourtant de vous renseigner, avant de dire des sottises, pour apprendre que pendant que les pays occidentaux déversaient en Afrique leurs excédents subventionnés à des prix de dumping sur les marchés africains, ils fermaient hermétiquement leurs frontières en imposant aux produits africains des taxes douanières rendant leurs produits invendables en occident.

Je vous avoue que c´est long (et vu votre étroit esprit) de vous expliquer ce que beaucoup d´africains ont déjà compris : vous êtes, vous et les vôtres, acculés. Et malheureusement, vous n´êtes ni capables, ni prêts à générer des solutions efficaces de réel partenariat avec l´Afrique. Vous êtes si exagérément gourmands, rapaces, et votre mépris (ou votre complexe, c´est selon) pour la race noire vous aveugle à ce point qu´il ne vous est plus possible de jugement objectif. Vous et vous encore, puis plus rien ; les noirs, ces pauvres, doivent rester vos subalternes à n´importe quel prix. N´avez-vous jamais entendu parler de s´occuper de ses propres affaires ? Pénible et douteuse éducation que vous avez reçu, mon ami. Faudra s´en guérir au plus vite. Ou sinon on n´est plus un être humain ; on est tout simplement un animal primitif et prédateur.

Je reconnais cependant que vos observations quant à la misère et à la pauvreté qui sévit en Afrique actuellement sont exactes. Et à mon sens cela va encore empirer, tant que les africains ne se seront pas débarrassés de leur naïveté, et surtout de l´emprise occidentale. Et ceci n´est possible qu´en instaurant des valeurs, des idéaux et des buts directement liés aux intérêts de la réalisation des africains eux-mêmes. C´est possible. Mais ce n´est ni en couchant, ni en rampant dans l´imitation servile et la docilité qu´on y arrive ! Bien au contraire. Et permettez-moi de vous dire : ce n´est pas en occupant l´Afrique, en corrompant ses élites, en la pillant et en la méprisant que vous vous ferez sur ce continent des amis éternels. La prochaine décolonisation arrivera plus vite que vous ne le pensiez, et vous serez de nouveau chassés, renvoyés chez vous. Il faut cependant un petit peu d´intelligence pour comprendre que le long terme est toujours plus riche et rassurant que le court terme. Je croyait que l´histoire de ces 600 années de massacres et d´exactions occidentales sur le monde avait rendu ces gens plus réservés…à ce qui semble, ce n´est pas le cas. En tout cas, pour un citoyen d´un pays qui a couvert de sang et d´horreur ce continent ; vous semblez en prendre gratuitement plein la bouche ! Décidément…Le Congo, votre pays ; ne croyez-vous pas que vous exagérez ou divaguez à grand jour ?

Musengeshi Katata

Muntu wa Bantu, Bantu wa Muntu

munkodinkonko@aol.com