Bonne année à tous nos lecteurs ! Que cette année vous apportent à tous ce que vous attendez d´elle; à tous nous souhaitons santé, réussite, bonheur. Forum Réalisance. 


Commentaire sur facebook sur l´identité congolaise en question. Discussion initiée par Berry Muekatone.

Quand l´élite est retardataire ou incapable, les conséquences sont toujours douloureuses pour l´avenir du peuple.

 

Cher ami et compatriote Frank Assimbo, voyez-vous, quand l´identité d´un peuple n´arrive pas à se sortir de la problématique existentielle posée par l´antagonisme intérieur (il s´agit ici d´émancipation face aux facteurs négatifs de son histoire, à la connaissance, à la technique, à l´économie et ses impératifs) et extérieur (je pense ici à l´esclavage, à la colonisation ou à l´exploitation économique rapace et partiale) ou à réaliser après l´indépendance sur le territoire national d´un système de valeurs économiques, techniques, scientifiques et sociales permettant un développement plus volontaire et harmonieux du pays, qui donc est le responsable de cette stagnation ou de ce débâcle sinon l´élite du pouvoir et ses conseillers intellectuels ? C´est le pouvoir qui décide des normes d´éducation, de formation professionnelles, de normes administratives…qui avec une politique fiscale appropriée, finance et dirige les investissements publics et privés les plus importants pour le meilleur développement de sa communauté ! Et c´est dans sa compétence, son haut niveau éthique et son sens de responsabilité que dépend l´avenir du travail, celui de la production et celui de la paix sociale...et bien sûr du niveau de bien-être de ses citoyens et de sa société.

Il ne faut pas faire comme tous les africains qui croient tous qu´ils sont des facteurs déterminants du développement africain tout en agissant chaotiquement de part et autre sans savoir où ils vont et quelles sont réellement les objectifs prioritaires et ceux qui ne le sont pas ! L´organisation et la gestion de société est un devoir ardu qu´on ne peut pas laisser dans n´importe quelles mains, sinon les conséquences immédiates et futures seront incroyablement douloureuses pour plusieurs générations innocentes, il faut bien le dire. Si aujourd´hui toutes les cultures verbales ne se sont pas aussi développées que les cultures de civilisation écrite, ce n´est pas du pur hasard...la connaissance, l´effort intellectuel et pratique et la discussion qu´elle implique émancipent l´intelligence sociale et individuelle. Il n´y a que ceux qui ont eu la chance de s´instruire qui peuvent mieux comprendre la complexité et l´urgence de certaines options et prérogatives. Ceci dit, quel est en fait l´obligation de l´intellectuel dans la société sinon veiller à ce que les choses marchent bien et mieux pour une meilleure réalisation de la société et des individus ? Parce qu´en fait sinon l´intellectuel lui-même ne sait pas se réaliser sans perfection et perfectionnement !

En Afrique on a la curieuse hérésie que les intellectuels se réalisent non en donnant l´emploi aux leurs, non en les instruisant aux professions utiles et nécessaires pour le bon développement de la société et de son avenir ou en finançant des projets fructueux et utiles ; non, ils se réalisent en ce qu´ils vendent les minerais, les droits de pêche, le déboisement sauvage de nos forêts aux étrangers. Et si ces revenus étaient au moins réinvestis dans l´avenir du peuple...non, non, ils servaient à enrichir des particuliers bureaucrates ou ces revenus repartaient vers l´occident en contrepartie de bibelots de consommation étrangère. En clair nous financions l´avenir de ceux qui, plus tard, venaient entretenir la rébellion chez nous ou détruire notre agriculture et nos élevages en nous envahissant encore plus avec leurs excédents industriels ! Ne me dites pas que le simple paysan congolais peut comprendre cette équation difficile, l´intellectuel cependant bien; le pouvoir encore mieux parce que c´est son devoir de veiller au bien-être des siens. Et si cela ne se fait pas, faut-il l´acclamer et le glorifier ? Dites donc, ce sont nos femmes et nos enfants qui désespèrent sans avenir et sans bien-être légitime ; somme-nous aussi aveugles ou irresponsables ? Le pouvoir, il a ses obligations et son contenu ; on n´y va pas pour des carottes ou simplement pour y vendre du vent frais !

Musengeshi Katata

"Muntu wa Bantu, Bantu wa Muntu"

 

Forum Réalisance