Commentaire sur Facebook

 

Cette guerre est certes dure, sournoise et brutale, mais celui qui en connaît l´enjeu et sait s´y préparer adéquatement, celui-là a des chances d´en sortir du côté des vainqueurs…

« Rien ne sert de courir, il faut partir à point » La Fontaine (Le lièvre et la tortue)

J´ai lu cet article en détail et je dois dire que si oui la 3e guerre mondiale a commencé, l´auteur de l´article est cependant très occidental en ce sens qu´il part, hélas de la culture économique et industrielle actuelle dominée par l´occident...or celle-ci est justement entrain de changer ! L´influence de la Chine, celle de l´Inde vont être définitive dans ce changement. Contrairement à ce qu´on pense la position de l´Afrique n´est pas mauvaise, pas du tout; c´est même la raison pour laquelle la Chine, consciente qu´elle aura grand besoin de l´Afrique, ne l´assassine pas comme l´occident l´a sciemment fait avec la francafrique sur le continent africain. Bien sûr pour comprendre tout cela il faut voir les choses plus profondément que faire des analyse d´actualité.

Je pourrai m´étaler là-dessus mais je ne le fais pas parce que les gens habitués à penser dans l´ancien système ont difficile à comprendre ce qu´ils ne voient pas encore. Tout ce que je peux dire c´est que la Chine a très bien compris qu´on ne tue pas ses futurs clients et si ceux-ci ne se développent pas, la Chine aura le même problème que l´occident aujourd´hui au bord du collapse économique et financier. Ce que les africains doivent comprendre par cette crise et le changement qu´elle va opérer, c´est qu´ils doivent, plus que jamais mettre leurs facteurs de développement à jour et surtout sortir de la mainmise du néocolonialisme occidental car c´est le seul moyen de fleurir et surtout de fructifier la plus grande richesse de survie culturelle: l´imaginaire et la créativité.

Pour bien comprendre ce qui arrive, il faut bien se dire que les matières premières vont disparaître à la vitesse grand V; il faudra donc des technologies de substitution ainsi que de nouvelles sources d´énergie, par exemple. On voit, par exemple, des pays entier attendre des décennies entières qu´un volcan éclate et crache son feu et ses gaz dans l´atmosphère...or, avec des système intelligents on peut récupérer le feu de ces volcans ainsi que la pression expulsée de leur gaz pour créer...l´énergie pendant des jours entiers pour des villes de milliers d´habitant ! Nous allons sur la lune alors que les mers regorgent d´énergie et de matières premières nouvelles qui nous seraient grandement utiles. Autre chose: le moteur á combustion tant prisé par les occidentaux issus du nord froid ne doit pas rester le dernier mot de la motorisation ! Ici même certains chercheurs africains sont aux portes de grand changements...

L´Afrique doit seulement croire en elle et cesser de recracher le complexe d´infériorité qu´on lui a passé mentalement. Il est grand temps d´utiliser nos terres, notre intelligence créative pour assurer notre liberté et nos cultures. Pour cela nous devons bien être sincères avec nous-mêmes, reconquérir l´objectivité scientifique et technique et aimer notre propre avenir nous-mêmes avent de vouloir assurer celui des autres. Notre retard actuel loin d´être négatif, nous permettra d´être flexible, c´est à dire plus perméable au changement que l´histoire opère actuellement. Il suffit seulement de ne pas rester enfermé au passé ou au conservatisme occidental dépassé pour ne pas rater le nouveau train express de l´histoire industrielle et économique du monde. Le succès sourit plutôt à ceux qui se lèvent tôt qu´à ceux qui se refusent à faire des efforts et sortir de leurs lits. L´imaginaire est la ressource qui déterminera l´histoire économique et financière du monde, celui qui sait la cultiver et la renchérir influencera au mieux le sort culturel et économique de son propre avenir.

Musengeshi Katata

« Muntu wa Bantu, Bantu wa Muntu »

 

Forum Réalisance